Le carnaval de Dunkerque

Avant toute chose, pour être " un bon carnavaleux " : un haut parapluie et un déguisement : le clet'che ( identité du carnavaleux ) s'imposent.

Ainsi, la bande de carnavaleux pourra suivre les géants ( mannequins d'osiers ) constitués de Reuze, Reuzinne " Mietje " ( son épouse ) et de leurs trois enfants : Pietje, Boutje et Miesje, tous bien protégés par six gardes : Allowyn, Dagobert, Gelon, Goliath, Roland et Samson.

geant de dunkerque

​​Le carnaval de Dunkerque : L’un des festivals les plus anciens en France.

 

Le carnaval de Dunkirk, dans le nord de la France, est l'un des festivals les plus anciens et uniques en France : les rues débordent de couleurs, regorgeant de gens réclamant « le hareng qu’ils méritent », alors que les paquets de poissons passent du balcon à 40 000 spectateurs affamés.

 

Dunkirk est surtout connue pour sa sombre histoire de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les forces britanniques et d’autres troupes alliées ont été tragiquement coupées par les Allemands à partir de mai-juin 1940.

Finalement évacués en Angleterre par des navires de guerre et des centaines de bateaux civils, plus des trois quarts de ses maisons ont été anéanties lors des combats dévastateurs.

Mais il existe une image différente de Dunkerque dans les temps modernes, pleine de dynamisme, de couleurs, de festivités et de divertissements sans fin.

 

Chaque année, entre janvier et mars, le carnaval de Dunkerque parcourt toute la ville dans un incroyable mélange de sons, de couleurs et de lumières. C'est précisément pendant cette période de trois mois que la ville déborde de vie. Chaque année, les festivités attirent plus de 40 000 spectateurs amoureux de poisson.

Comme vous vous en doutez, le carnaval attire de nombreux costumes colorés impressionnants. Entre les boas de plumes, la fourrure teintée de couleurs vives, les chapeaux vibrants et les masques éblouissants, vous remarquerez également que beaucoup de fêtards portent des manteaux de pêcheur jaunes. Dunkirk est célèbre pour ses pluies, car il est situé sur la côte nord de la France, mais la raison de ce costume dépasse les préoccupations météorologiques.

Le code vestimentaire découle d'une tradition remontant au XVIIe siècle respectant la culture de la pêche locale. À l'époque, Dunkirk était un port servant la pêche à la morue au large de l'Islande. Les expéditions pouvaient durer six mois et les hommes devaient donc faire leurs provisions avant de partir. Ce festival leur a permis de se régaler autant que possible avant de prendre la mer. Cependant, le voyage en mer était toujours une entreprise risquée d'où de nombreux hommes ne sont jamais revenus. Le festival était donc également une occasion précieuse de passer du temps avec des êtres chers avant le voyage. Le plus ancien document officiel connu faisant état de ces festivités est daté du 16 janvier 1676 et n’a cessé depuis.

 

Dans l'après-midi du dimanche de Trois Joyeuses ( Dunkerque, Citadelle, Rosandaël ) tout le monde se réunit devant la mairie de la ville, il est de tradition que la foule exige « le hareng qu’elle mérite ». Vers 17 heures, le maire de Dunkirk sort sur le balcon du beffroi pour lancer environ 500 kg de hareng dans la foule. Une véritable bataille s'ensuit alors que chacun espère attraper son hareng…

Avec plus de 40 000 habitants et touristes entassés dans la petite place, tous impatients de recevoir leur aide de hareng, il peut être difficile d’obtenir une place. Donc, si vous voulez avoir une chance de gagner un poisson lorsqu'il est jeté du balcon, assurez-vous d'arriver tôt.

 

Toute l'équipe et moi vous souhaitons un carnaval magique à Dunkerque.

N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires !

A bientôt

​Pascal

car 1
car 2

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,